Obama face au pouvoir : Dans les coulisses de la Maison-Blanche

By Guillaume Debré

Four novembre 2008 : Barack Hussein Obama est élu président des Etats-Unis, après une campagne mémorable dont Guillaume Debré avait raconté le détail dans Obama, les secrets and techniques d’une victoire.

Premier Noir à accéder à los angeles Maison-Blanche, il est porteur des espoirs de hundreds of thousands d’Américains et de supporters dans le monde entier, avides de changement après les deux mandats désastreux de George W. Bush.

Obama lui-même est conscient de cette attente inouïe. Il a une méthode : toujours débattre jusqu’à ce qu’émerge un compromis ; une certitude : sa imaginative and prescient et son implication personnelle suffiront à changer les relatives internationales.

En quatre ans, il va se heurter à une crise économique majeure, à des lobbies extrêmement puissants et à une radicalisation de los angeles vie politique américaine. remark s’est déroulé ce délicat apprentissage de l’exercice du pouvoir?

Comment Obama, le roi du consensus, a-t-il fait face à l. a. virulente competition des fameuses tea parties ? Quel est in fine son bilan et que peut-il nous apprendre sur son possible moment mandat ?

Guillaume Debré a mené l’enquête dans les coulisses du pouvoir, de los angeles traque victorieuse de Ben weighted down à los angeles gestion de l. a. crise économique, de los angeles réforme houleuse de l. a. santé aux tractations secrètes avec les républicains. On découvre grâce à lui un Obama au quotidien, fascinant d’intelligence mais aussi péchant par inexpérience ou par orgueil à bien des moments.

Dans ce récit étonnant et nourri d’informations de première major, Guillaume Debré raconte remark Barack Obama a douloureusement appris à devenir président.

Show description

Quick preview of Obama face au pouvoir : Dans les coulisses de la Maison-Blanche PDF

Similar American History books

Letters from an American Farmer and Sketches of Eighteenth-Century America (Penguin Classics)

America’s actual and cultural panorama is captured in those classics of yankee background. Letters offers a useful view of the pre-Revolutionary and innovative eras; Sketches details in brilliant prose the actual environment within which American settlers created their background. For greater than seventy years, Penguin has been the major writer of vintage literature within the English-speaking global.

Paul Revere's Ride

Paul Revere's hour of darkness journey looms as a nearly legendary occasion in American history--yet it's been mostly overlooked by way of students and left to patriotic writers and debunkers. Now one of many most excellent American historians deals the 1st severe examine the occasions of the evening of April 18, 1775--what led as much as it, what particularly occurred, and what followed--uncovering a fact way more awesome than the myths of culture.

Creatures of Empire: How Domestic Animals Transformed Early America

After we consider the most important figures of early American background, we expect of explorers, or pilgrims, or local Americans--not livestock, or goats, or swine. yet as Virginia DeJohn Anderson finds during this brilliantly unique account of colonists in New England and the Chesapeake area, farm animals performed a very important position within the settling of the hot global.

The Columbia Guide to Hiroshima and the Bomb (Columbia Guides to American History and Cultures)

Few points of yankee army background were as vigorously debated as Harry Truman's determination to take advantage of atomic bombs opposed to Japan. during this rigorously crafted quantity, Michael Kort describes the wartime conditions and pondering that shape the context for the choice to take advantage of those guns, surveys the foremost debates regarding that call, and gives a finished choice of key basic resource records that light up the habit of the USA and Japan in the course of the last days of global warfare II.

Extra resources for Obama face au pouvoir : Dans les coulisses de la Maison-Blanche

Show sample text content

Il répond aux questions des téléspectateurs de l. a. chaîne musicale MTV et apparaît plusieurs fois sur los angeles chaîne câblée de divertissement Comedy principal. Pendant vingt-deux mins, c’est sans cravate qu’il se rend au vrai-faux magazine satirique The day-by-day convey – sorte d’équivalent du Grand magazine de Canal+, très regardé par les jeunes. Pour attirer les électeurs masculins, c’est sur les chaînes de recreation qu’il vient parader. Il se laisse filmer par los angeles chaîne généraliste CBS en educate de faire quelques paniers de basket. Il parle de son équipe favourite – les Chicago White Sox – sur l. a. chaîne de los angeles ligue américaine de baseball. Il n’hésite pas non plus à se transformer en commentateur radio lors d’un fit de basket universitaire. Sûr de sa connaissance du basket, en direct et devant les caméras, il ose prendre les paris pour les finales du championnat universitaire sur l. a. chaîne de activity ESPN – il choisit l’équipe victorieuse en 2009. Chaque fois, Obama traque ces Américains indécis, lassés de l. a. politique, qu’il espère faire revenir dans le jeu électoral. Quand il annonce son discours à l. a. kingdom pour expliquer l’intervention militaire en Libye, l. a. Maison-Blanche négocie directement avec les chaînes de télévision nationales. Obama veut s’exprimer un lundi à 20 heures. Or cet horaire n’arrange pas ABC, qui ce jour-là diffuse en direct un épisode de son émission phare Danse avec les stars. los angeles Maison-Blanche cède. Pour ne pas contrarier les téléspectateurs de ce divertissement populaire, le président prononcera son discours à 19 h 30 ! Avide de proximité, l’équipe d’Obama contacte aussi directement les petites chaînes locales – celles de Cleveland, Tampa, Des Moines, Milwaukee ou Richmond –, souvent à los angeles plus grande shock de leurs rédacteurs en chef, qui jusqu’alors n’avaient jamais reçu d’invitation présidentielle. Face au président des États-Unis, dans los angeles salle des Cartes de los angeles Maison-Blanche, le présentateur dispose de sept mins, pas une de plus. Loin d’être prises à los angeles légère, ces interviews font l’objet d’une méticuleuse realization de los angeles half de l’équipe d’Obama. Et le timing ne tient jamais au hasard : quelques jours avant une visite officielle au Brésil en mars 2011, l. a. Maison-Blanche contacte l. a. chaîne de télévision WSOC de Charlotte, en Caroline du Nord, et lui offre une interview unique avec le président. Pourquoi Charlotte ? Parce que l’une des entreprises de l. a. région vient de décrocher un gros marché au Brésil, créant plusieurs centaines d’emplois. Barack Obama veut montrer qu’il s’intéresse aux préoccupations locales – et pas n’importe lesquelles. Étrangement, les chaînes sélectionnées se trouvent toujours dans des États stratégiques. Cela peut être les � swing states », ces États qui passent de droite à gauche et détiennent les clés de l. a. présidentielle, comme los angeles Floride, los angeles Pennsylvanie ou l’Ohio. Ou des États qu’Obama a gagnés de quelques issues seulement en 2008 et qu’il espère bien conserver en 2012 : l. a. Virginie, l. a. Caroline du Nord ou l’Indiana.

Download PDF sample

Rated 4.97 of 5 – based on 22 votes